Le Royaume d’Araneredor

Le royaume elfique d’Araneredor s’étendait autrefois là où se trouvent maintenant le Vinwald et l’Obleiwald, ainsi qu’une partie de la région alentour jusqu’au Cortzwald plus à l’ouest. Il était dirigé par le roi Sülaurië, lui-même un des fils du roi du pays des elfes et par la reine Almariel. La fondation de ce royaume remonte peu de temps après l’arrivée des elfes sur le monde des hommes soit il y a un peu plus de 6000 ans. Très vite ce royaume forgea des relations étroites avec les centaures du peuples de l’est qui habitaient déjà les contrées voisines lorsqu’il fût fondé.

La forêt abritait également de nombreux être fées, dirigés par le Tiern Cyan et la Tierna Ethlinn. Aujourd’hui ces fées sont toujours présentes, dans ce qui est maintenant l’Obleiwald.

Outre le roi et la reine, les elfes les plus fameux du royaume étaient Gelmir et Ainimarië. Le premier était le champion du roi, dont l’épée, Lintmegil avait été forgée par Feön, l’un des plus grand forgerons elfes de l’histoire. La seconde était la fille de Sulaurië, une première née adepte de la haute-magie et spécialisée dans la voie arboricole. Elle fit pousser un chêne enchanté au milieu de la forêt, nommé en elfique Ithildoron : le chêne lunaire. D’après les légendes, certains soirs de pleine lune, la barque lunaire venait accoster au sommet de l’arbre gigantesque. Son époux, Calimarië, était le héraut d’Elcilion. Après la disparition de ce dernier, il partit dans une longue quête pour le retrouver mais disparu au cours de ses recherches.

A la suite d’une série de défaites face à Weisskröne, les royaumes humains voisins (dits “des hommes-loups”) se tournèrent vers le satanisme. A partir de cette époque, des heurts de plus en plus fréquents les opposèrent aux elfes d’Araneredor. En 1743 (Armien), la princesse Ainimarië fût tuée par un assassin elfe-noir alors qu’elle jouait de la harpe près d’un lac enchanté dans ce qui est aujourd’hui l’Obleiwald. Après sa mort, le grand chêne lunaire commença à dépérir. En 1811 (Armien), les elfes décidèrent de quitter le royaume d’Araneredor et de prendre la mer pour une autre contrée. En traversant les monts Korenberg, ils fûrent attaqués par une puissante armée morlockistes. L’avant-garde, menée par Gelmir, se sacrifia pour permettre à leur peuple de s’échapper du piège. Arrivés à la côte, ils prirent la mer et partirent vers l’est. Le navire du roi partit le dernier dans l’espoir que d’autres elfes auraient échappé à la bataille. Après son départ, plus personne ne revit jamais le navire ni aucun des elfes qui étaient à bord.

 

Grimoire