L‘Obleiwald

Oblei-wald: en kröner “bois du don” ou “bois de l’offrande”.

Gashanokpul: dans la langue des gobelins “la forêt du chasseur”.

 

La Légende de Sire Avrolan

Maître Erik a fait le rapprochement entre l’histoire du Chevalier aux 3 corbeaux et la légende traméene de Sire Avrolan :

Il était une fois un noble chevalier traméen du nom de Guillem de Hautecour, baron d'Arnoa (qui à cette époque appartenait au royaume de Tramée). Longtemps après le départ des elfes (il y a environ 4 siècles suivant l'histoire), ce baron, un jour, chassait près de l'orée de l'ancienne forêt elfique. Lui et ses gens levèrent une bête magnifique qu'ils poursuivirent dans la forêt. Là, dans l'excitation de la poursuite, Messire Guillem se trouva séparé de sa suite et perdu dans les bois. Cherchant son chemin, il rencontra une dryade dans une clairière cachée et cette dernière tomba amoureuse du beau chevalier. Ils passèrent 3 jours et 3 nuits ensembles, après quoi Messire Guillem parti. Il retrouva ses gens et s'en retourna dans son château. Des amours de la dryade et du chevalier naquit un enfant que sa mère nomma Avrolan. Lorsque l'enfant fût âgé de 10 ans, sa mère l'envoya chez son père pour qu'il soit éduqué.

Avrolan se montra un élève doué et intrépide et fut adoubé après quelques années. Sire Avrolan était toujours à la recherche d'aventures et acquit un grand renom pour ses prouesses et une puissante épée elfique. Partout, il était suivi par 3 chiens et un faucon. Lorsque des créatures malfaisantes commencèrent à s'aventurer dans l'ancienne forêt, Sire Avrolan y retourna pour les en chasser. Il a ainsi protégé la forêt de nombreuses années. La légende dit qu'un jour, loin à l'intérieur de la forêt, il découvrit un très puissant maléfice et qu'il se sacrifia pour le détruire.

 

,